Films Famille

Des films pour toute la famille

Pour toute question : contact@filmsfamille.org

(Classement alphabétique par année)

Sherlock

Accueil > Séries > Sherlock

Présentation

R

Titre original : Sherlock

Mise en scène : Plusieurs metteurs en scène.

Acteurs : Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Rupert Graves.

Genre :

Cotation :

Épisodes de 1h27
Saison 1, 2010 : 3 épisodes ("Une étude en rose", "Le banquier aveugle", "Le grand jeu")
Saison 2, 2012 : 3 épisodes ("Un scandale à Buckingham", "Les chiens de Baskerville", "La chute du Reichenbach")
Saison 3, 2014 : 3 épisodes ("Le cercueil vide", "Le signe des trois", "Son dernier coup d’éclat")
"L’effroyable mariée", 2016 : épisode indépendant, 1h26
Saison 4, 2017 : 3 épisodes ("Les six Thatcher", "Le détective affabulant", "Le dernier problème")

Scénario :

Comme le dit le générique, « d’après l’œuvre de sir Arthur Conan Doyle ». Sherlock est une magnifique adaptation contemporaine du célèbre détective et de son acolyte Watson, joués par deux grands acteurs. Un Sherlock qui évolue dans le Londres du XXI siècle, mais qui garde les caractéristiques bien connues : esprit vif, intelligent, imprévisible, ironique, capable de tout comprendre, de tout déduire d’un seul coup d’œil. Watson reste le fidèle ami, qui a du mal à suivre son détective préféré, mais qui ne l’abandonnerait pour rien au monde.
On y découvre des épisodes originaux et les grands classiques de Sherlock Holmes : la lutte contre Moriarti, le Chien des Baskerville, une « étude en rose » (adaptée de l’étude en rouge de Conan Doyle), la mort de Holmes et son retour aux affaires (résurrection de Sherlock Holmes)

Qualités artistiques :

La série classique d’Arthur Conan Doyle a été racontée à maintes reprises, et c’est donc admirable que cette dernière version réussisse à apporter du nouveau. Benedict Cumberbatch fait un excellent travail en décrivant les excentricités et les renseignements de Holmes, et Martin Freeman est encore plus convaincant en tant que John Watson, médecin vétéran de la guerre en Afghanistan. La série est bien servie par son cadre du 21e siècle : Holmes utilise la technologie pour résoudre ses crimes, y compris le GPS, les sms et les courriels. L’écriture est intelligente et il y a beaucoup de reparties.
Il y a beaucoup de suspense et de mystère dans Sherlock, mais peu de violence à l’écran. Pour les familles avec des adolescents - en particulier ceux qui aiment résoudre les mystères - c’est une série agréable et engageante. Les adolescents pourraient même être amenés à lire certains des mystères d’origine (cf. Common Sense Media).

Valeur morale :

Saison 1 : Aucune réserve
Saison 2 :
- L’épisode 1, "Scandale à Buckingham ("Scandale à Belgravia" en VO), est à éviter. Plusieurs scènes de nudité féminine souvent intégrale (même si les positions empêchent de voir les attributs sexuels) et un bref flash de nudité masculine de dos. L’épisode met en scène une "dominatrice" qui est présentée comme un "jouet sexuel".
- Pas de réserves pour les deux autres épisodes.
Saison 3 :
- Épisode 3 : bref flash d’un homme et une femme habillés en train d’avoir des rapports sexuels dans une voiture. Épisode à réserver à un public adulte.
- Pas de réserves concernant les autres épisodes
L’effroyable mariée : pas de réserves
Saison 4 : Aucune réserve.

Plus d'information

Plus d'informations sur  Allociné

Note dynamique sur l'Internet Movie Database (IMDb) :   Sherlock (2010) on IMDb

Principe des cotations

Les cotations utilisées sont expliquées dans l'article Présentation des cotations

Sites de référence avec des critères familiaux+

Sites généralistes sur le cinéma+

Présentation du site - Cotations+