Films Famille

Des films pour toute la famille

Pour toute question : contact@filmsfamille.org

(Classement alphabétique par année)

Séparation (Une)

Accueil > 2011 > Séparation (Une)

Présentation

Titre original : Jodaeiye Nader az Simin

Mise en scène : FARHADI, Asghar

Acteurs : L. Hatami, P. Moaabi

Genre :

Cotation :

2h03. En Iran à l’époque actuelle. A la première image nous découvrons un couple qui voudrait divorcer : La femme, Simin (Leila Hatami), explique que le couple a obtenu, après de longues démarches, un visa pour le Canada, et elle est décidée à partir pour offrir un avenir meilleur à sa fille, Termeh. L’homme, Nader (Peyman Moadi), replique qu’il ne peut pas abandonner son père, atteint par la maladie d’Alzheimer. Les échanges son vifs et l’on devine que l’affaire ne sera pas simple. Mais le scénariste–réalisateur a plus d’un tour dans son sac. Tandis que Simin s’installe chez sa mère, Nader engage une aide soignante, Razieh, pour s’occuper de son père malade. Une disparition d’argent fait que Nader accuse Razieh du vol et l’expulse violement de l’appartement. Elle tombe dans l’escalier et, conduite à l’hôpital, elle fait une fausse couche car elle était enceinte. Son mari, un homme plutôt violent, porte plainte contre Nader pour homicide.

Le film montre une grand justesse de ton en exposant des problèmes propres à l’Iran, mais qui ont aussi une porté universelle. La double dispute qui parcourt le film met en jeux des comportements moraux d’une grande importance et qui sont abordés dans toute leur complexité. Il s’agit toujours de tourner autour de la vérité et de savoir qu’elle est sa place dans la société. Asghar Farhadi arrive à développer une intrigue presque policière susceptible de créer un véritable suspense. Le film, comme souvent le cinéma iranien, cultive un coté presque documentaire, en utilisant les qualités des interprètes.

La profondeur psychologique des personnages aide à comprendre leurs problèmes qui acquièrent ainsi une épaisseur humaine particulière. Et il est assez remarquable que toutes les questions posées aient une dimension morale, même si le film ne donne pas de réponses toutes faites mais des pistes de reflexion que chaque spectateur doit développer.

Pays : IRAN

Public : AgA

Screenit :

Almudi : 8

Principe des cotations

Sur notre site, la cotation des films selon le public est faite en suivant la classification de Georges Collar (ancien critique cinéma de Famille Chrétienne, décédé il y a un an) si elle est disponible. Nous la complétons ou nuançons avec la classification de la "MPAA" américaine (Motion Picture Association of America - Classification and Rating Administration), qui nous semble la plus pertinente, et celle que l’on trouve sur d’autres sites que nous considérons comme étant des sites de "référence" : notamment "Almudi", "Screen it !", "Kids in Mind", "L’écran" (lecran.club) et IMDb. Le classement des films en France par la Commission de classification des œuvres cinématographiques ne nous semble pas adapté aux familles.

Concrètement cela donne les niveaux suivants :

1. TP (Tous Publics). Cela équivaut au classement "G" (General Audiences) de la MPAA, qui précise : "Rien dans le film qui puisse offenser les parents si leurs enfants le voyaient".
2. AA (Adultes et Adolescents). "PG" (Parental Guidance Suggested) selon la MPAA : "Les parents sont encouragés à donner des orientations. Le film pourrait contenir des scènes que les parents ne souhaiteraient pas que leurs enfants voient".
3. AgA (Adultes et Grands Adolescents). "PG-13" (Parents Strongly Cautioned) : "Les parents sont vivement encouragés à être prudents. Certaines scènes présentes dans le film pourraient ne pas convenir aux pré-adolescents"
4. A (Adultes). "R" (Restricted) : "Le film contient des scènes pour adultes. Les parents sont vivement encouragés à se renseigner davantage sur le film avant qu’il ne soit vu par leurs enfants".

A la base, il y a surtout le choix des films pour le site, qui exclut des films qui comportent des scènes trop sensuelles ou érotiques, des dialogues trop grivois ou grossiers, des scènes trop excessivement violentes. Les films qui feraient l’apologie de comportements qui se sont pas chrétiens sont également exclus.

Il se peut qu’un film du site présente des inconvénients que nous considérons comme "non rédhibitoires" pour un public déterminé (par ex. baiser trop démonstratif, brefs préliminaires d’acte sexuel non montré, dialogue grivois insistant, violence excessive). Ces inconvénients sont alors mentionnés sur la fiche du film, soit explicitement, soit au moyen de lettres, majorés ou minorés, le cas échéant, par les signes "+" ou "-" (on trouve le détail au bas de chaque fiche en principe).

« v » : scène(s) de violence
« x » : scène(s) au contenu sexuel explicite et/ou nu(s)
« f » : le fond de l’histoire appelle des réserves
« s » : scène(s) sensuelle(s)
« d » : dialogues ou expressions inconvenants

AL : note donnée par le site Almudi
SC : note donnée par le site Screenit

Séries cotées « R » : la série est globalement intéressante, mais peut contenir certains épisodes avec des Réserves. Ces épisodes sont indiqués dans la fiche de la série.

Sites de référence avec des critères familiaux

Sites généralistes sur le cinéma

Explication des cotations utilisées