Films Famille

Des films pour toute la famille

Pour toute question : contact@filmsfamille.org

(Classement alphabétique par année)

Qui a envie d’être aimé ?

Accueil > 2011 > Qui a envie d’être aimé ?

Présentation

Titre original : Qui a envie d’être aimé ?

Mise en scène : GIAFFERI, Anne

Acteurs : E. Caravaca, V. Bonneton

Genre :

Cotation :

1h29. Antoine (Éric Caravaca), la quarantaine, est un homme comblé. Marié à Claire (Arly Jover) avec laquelle il s’entend très bien et père de famille, c’est en plus un brillant avocat qui gagne bien sa vie. Aucune ombre dans sa vie si ce n’est les soucis ordinaires que lui donne son père qui commence à vieillir, et un frère, Alain, qui fait les 400 coups. Un professeur de son fils Arthur demande à le voir et l’invite à des séances d’instruction religieuse proposées aux parents d’élèves. Antoine s’y rend par courtoisie. Ce sera le début d’un parcours intellectuel d’abord, puis spirituel, qui l’amène à retrouver la foi dans laquelle il a été éduqué et qu’il a laissée tomber depuis longtemps.

Le film apparaît d’emblée comme un témoignage très personnel qu’il faut aller chercher dans le roman de Thierry Bizot, Catholique anonyme, qui raconte sa propre conversion. Reste à savoir comment le livre passe à l’image, car l’histoire d’Antoine est vraiment celle d’une personne touchée par la grâce, sans qu’il soit question dans sa vie d’aucun événement dramatique extérieur. La transformation intérieure est difficile à traduire en images. Malgré tout le film finit par s’imposer, car il laisse percer le témoignage authentique auquel il faut ajouter un très bon travail des acteurs, en particulier d’Éric Caravaca et d’Arly Jover.

Ce témoignage du retour à la foi est touchant, et le thème donne au film une singularité particulière, très éloignée de ce que l’on peut voir en ce moment au cinéma.

Pays : FR

Public : AA

Screenit :

Almudi :

Principe des cotations

Sur notre site, la cotation des films selon le public est faite en suivant la classification de Georges Collar (ancien critique cinéma de Famille Chrétienne, décédé il y a un an) si elle est disponible. Nous la complétons ou nuançons avec la classification de la "MPAA" américaine (Motion Picture Association of America - Classification and Rating Administration), qui nous semble la plus pertinente, et celle que l’on trouve sur d’autres sites que nous considérons comme étant des sites de "référence" : notamment "Almudi", "Screen it !", "Kids in Mind", "L’écran" (lecran.club) et IMDb. Le classement des films en France par la Commission de classification des œuvres cinématographiques ne nous semble pas adapté aux familles.

Concrètement cela donne les niveaux suivants :

1. TP (Tous Publics). Cela équivaut au classement "G" (General Audiences) de la MPAA, qui précise : "Rien dans le film qui puisse offenser les parents si leurs enfants le voyaient".
2. AA (Adultes et Adolescents). "PG" (Parental Guidance Suggested) selon la MPAA : "Les parents sont encouragés à donner des orientations. Le film pourrait contenir des scènes que les parents ne souhaiteraient pas que leurs enfants voient".
3. AgA (Adultes et Grands Adolescents). "PG-13" (Parents Strongly Cautioned) : "Les parents sont vivement encouragés à être prudents. Certaines scènes présentes dans le film pourraient ne pas convenir aux pré-adolescents"
4. A (Adultes). "R" (Restricted) : "Le film contient des scènes pour adultes. Les parents sont vivement encouragés à se renseigner davantage sur le film avant qu’il ne soit vu par leurs enfants".

A la base, il y a surtout le choix des films pour le site, qui exclut des films qui comportent des scènes trop sensuelles ou érotiques, des dialogues trop grivois ou grossiers, des scènes trop excessivement violentes. Les films qui feraient l’apologie de comportements qui se sont pas chrétiens sont également exclus.

Il se peut qu’un film du site présente des inconvénients que nous considérons comme "non rédhibitoires" pour un public déterminé (par ex. baiser trop démonstratif, brefs préliminaires d’acte sexuel non montré, dialogue grivois insistant, violence excessive). Ces inconvénients sont alors mentionnés sur la fiche du film, soit explicitement, soit au moyen de lettres, majorés ou minorés, le cas échéant, par les signes "+" ou "-" (on trouve le détail au bas de chaque fiche en principe).

« v » : scène(s) de violence
« x » : scène(s) au contenu sexuel explicite et/ou nu(s)
« f » : le fond de l’histoire appelle des réserves
« s » : scène(s) sensuelle(s)
« d » : dialogues ou expressions inconvenants

AL : note donnée par le site Almudi
SC : note donnée par le site Screenit

Séries cotées « R » : la série est globalement intéressante, mais peut contenir certains épisodes avec des Réserves. Ces épisodes sont indiqués dans la fiche de la série.

Sites de référence avec des critères familiaux

Sites généralistes sur le cinéma

Explication des cotations utilisées