Films Famille

Des films pour toute la famille

Pour toute question : contact@filmsfamille.org

(Classement alphabétique par année)

Blanche Neige et le chasseur

Accueil > 2012 > Blanche Neige et le chasseur

Présentation

Titre original : Snow White and the Huntsman

Mise en scène : SANDERS, Rupert

Acteurs : C. Theron, K. Stewart,, C. Hansworth

Genre :

Cotation :

(2h07) Dans des temps où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille à la peau blanche comme neige. Mais, le célèbre conte des frères Grimm est l’objet de quelques infidélités. Notre héroïne, dont la beauté déclenche le courroux de Reine Ravenna (Charlize Theron), n’est plus une damoiselle en détresse. La cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur (Chris Hemsworth) qu’elle avait envoyé pour la capturer. Blanche-Neige (Kristen Stewart) et le chasseur vont fomenter une rébellion pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de Ravenna.

Le miroir, la pomme, les nains, le baiser sont bien là, mais le personnage du chasseur prend une importance qu’il n’a pas dans le livre et le frère de la reine est carrément inventé. Le conte de fées est porté sur le terrain de l’heroic fantasy façon Seigneur des anneaux. Il se dégage des scènes de bataille, épiques, et une puissance dramatique proportionnelle à l’attachement que l’on nourrit pour les personnages. Montagne de névroses, la reine est à la fois terrifiante et touchante et Blanche-Neige est aussi coriace qu’idéaliste. Charlize Theron, impériale, dame le pion à Kristen Stewart. « Meilleur est le méchant, meilleur est le film », disait Hitchcock.

La fable des frères Grimm devient ici l’histoire d’une reconquête du pouvoir. Des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. Deux brèves scènes de nudité féminine partielle de dos, dans un contexte non sensuel.

Pays : USA

Public : AA

Screenit : 3

Almudi : 6

Principe des cotations

Sur notre site, la cotation des films selon le public est faite en suivant la classification de Georges Collar (ancien critique cinéma de Famille Chrétienne, décédé il y a un an) si elle est disponible. Nous la complétons ou nuançons avec la classification de la "MPAA" américaine (Motion Picture Association of America - Classification and Rating Administration), qui nous semble la plus pertinente, et celle que l’on trouve sur d’autres sites que nous considérons comme étant des sites de "référence" : notamment "Almudi", "Screen it !", "Kids in Mind", "L’écran" (lecran.club) et IMDb. Le classement des films en France par la Commission de classification des œuvres cinématographiques ne nous semble pas adapté aux familles.

Concrètement cela donne les niveaux suivants :

1. TP (Tous Publics). Cela équivaut au classement "G" (General Audiences) de la MPAA, qui précise : "Rien dans le film qui puisse offenser les parents si leurs enfants le voyaient".
2. AA (Adultes et Adolescents). "PG" (Parental Guidance Suggested) selon la MPAA : "Les parents sont encouragés à donner des orientations. Le film pourrait contenir des scènes que les parents ne souhaiteraient pas que leurs enfants voient".
3. AgA (Adultes et Grands Adolescents). "PG-13" (Parents Strongly Cautioned) : "Les parents sont vivement encouragés à être prudents. Certaines scènes présentes dans le film pourraient ne pas convenir aux pré-adolescents"
4. A (Adultes). "R" (Restricted) : "Le film contient des scènes pour adultes. Les parents sont vivement encouragés à se renseigner davantage sur le film avant qu’il ne soit vu par leurs enfants".

A la base, il y a surtout le choix des films pour le site, qui exclut des films qui comportent des scènes trop sensuelles ou érotiques, des dialogues trop grivois ou grossiers, des scènes trop excessivement violentes. Les films qui feraient l’apologie de comportements qui se sont pas chrétiens sont également exclus.

Il se peut qu’un film du site présente des inconvénients que nous considérons comme "non rédhibitoires" pour un public déterminé (par ex. baiser trop démonstratif, brefs préliminaires d’acte sexuel non montré, dialogue grivois insistant, violence excessive). Ces inconvénients sont alors mentionnés sur la fiche du film, soit explicitement, soit au moyen de lettres, majorés ou minorés, le cas échéant, par les signes "+" ou "-" (on trouve le détail au bas de chaque fiche en principe).

« v » : scène(s) de violence
« x » : scène(s) au contenu sexuel explicite et/ou nu(s)
« f » : le fond de l’histoire appelle des réserves
« s » : scène(s) sensuelle(s)
« d » : dialogues ou expressions inconvenants

AL : note donnée par le site Almudi
SC : note donnée par le site Screenit

Séries cotées « R » : la série est globalement intéressante, mais peut contenir certains épisodes avec des Réserves. Ces épisodes sont indiqués dans la fiche de la série.

Sites de référence avec des critères familiaux

Sites généralistes sur le cinéma

Explication des cotations utilisées